• Notre engagement pour les droits de l'enfant en Suisse

    Le 28 juin 2017, le Conseil fédéral a ouvert la consultation sur la loi fédérale sur le soutien de l’institution nationale des droits de l’homme (LIDH). Une large alliance d’organisations issues du domaine des droits de l’enfant demande qu’un ombudsman pour les droits de l’enfant soit intégré dans l’institution des droits de l’homme.

     

    Les enfants ne peuvent souvent pas exercer leurs droits participatifs sans une aide externe. Un ombudsman pour les droits de l’enfant leur permet ou facilite l’accès aux informations, aux consultations et aux voies de recours. En promouvant les droits de l’enfant au sein du système de la justice et grâce à la gestion de la qualité du système juridique, l’ombudsman renforce les droits de l’homme dans leur ensemble.

     

    L’institution nationale des droits de l’homme (INDH) est la structure appropriée pour intégrer un ombudsman pour les droits de l’enfant et renforcer ainsi les droits de l’enfant et les droits de l’homme d’une manière générale. L’interaction avec un ombudsman pour les droits de l’enfant renforce l’intérêt pratique de l’institution des droits de l’homme, permet des synergies et apporte un bénéfice direct pour la société.

     

    Nous saluons l’introduction d’une institution nationale des droits de l’homme et pour toutes les autres questions relatives à son organisation, nous renvoyons à la prise de position de la Plateforme droits humains des ONG.

     

    Vous trouverez sous Position des explications complémentaires concernant nos exigences et les arguments en ce sens. Veuillez utiliser le formulaire de contact si vous souhaitez vous joindre à notre alliance. Toute aide est la bienvenue!

  • “Dans le petit monde où vivent les enfants, rien n’est plus délicatement perçu et senti que l’injustice”

    — Charles Dickens